16 Mars 2015

Mission

Timeline

Objectifs Scientifiques de Biomass

La mission du satellite BIOMASS est de mesurer la biomasse des forêts depuis l'espace.

La biomasse forestière, définie comme le poids de matière végétale sèche par unité de surface, est un élément clé du cycle du carbone. Elle contient 50% de carbone. L'essentiel de la biomasse aérienne se situe dans les forêts, et une majeure partie de ces dernières sont sous les tropiques. La biomasse forestière est mal connue, et donc une source majeure d'incertitude dans l'estimation de flux de carbone.

Pourquoi mesurer la biomasse à l'échelle du globe ?

L'augmentation des gaz à effet de serre contribue au réchauffement du climat. Cependant la biosphère agit comme un puits, c'est à dire qu'elle absorbe le CO2 de l'atmosphère et ralentit le réchauffement. La distribution spatiale et l'ampleur même de ce puits, sont toutefois inconnues. Pour comprendre, atténuer et s'adapter au changement climatique, il faut réduire les incertitudes dans la connaissance du cycle global du carbone.

Les enjeux sont donc :

  • de réduire les incertitudes sur les estimations de stocks et des flux de carbone terrestre,
  • de définir une référence objective dans l'application des traités internationaux (REDD+),
  • de contraindre les modèles de surface et du climat,
  • d'améliorer le suivi des ressources de la planète.

Mission Biomass

La composante spatiale comprend un seul satellite emportant un radar à Synthèse d'Ouverture (SAR) en bande P fonctionnant sur une orbite figée quasi-polaires héliosynchrone quasi-circulaire à une altitude entre 637 et 666 km, en fonction des différentes phases de la mission. L'orbite est conçue pour permettre des acquisitions interférométriques avec des passages répétés tout au long de la mission et pour minimizer l'impact des perturbations ionosphériques.

Le lanceur de base choisit pour mettre le satellite Biomass sur son orbite est un lanceur Vega. Un compatibilité du satellite avec d'autres lanceurs (Antares (États-Unis) et PSLV (Inde)) est aussi assurée.

La mission est conçue pour exploiter des acquisitions faites à l'aube et au crépuscule, c'est-à-dire à 6h00/18h00 en temps local (à l'équateur), pour minimiser l'influence défavorable de l'ionosphère sur le signal radar. Les données du SAR seront reçues pa la station sol de Kiruna via un lien en bande X. Les donnés auxilliaires sont nécessaires pour quantifier les caractéristiques du chemin de propagation du signal radar et sont utilisées dans le système final d'étalonnage et le traitement des données du SAR.

La mission Biomass durera 5 ans et comprendra une phase de tomographie courte (~55 jours) suivie par de la phase opérationnelle nominale, caractérisées par une péride de répétition de l'orbite de 25 jours.

La phase tomographique se déroulera juste après la phase de recette en vol. Une fois cette phase complétées, le satellite sera transféré sur l'orbite nominale jusqu'à la fin de la mission quand la phase de dés-orbitation prendre place, sans avoir besoin de plus de carburant grâce à son orbite basse.

Publié dans : 
A propos de :