4 Décembre 2014

Satellite

Le satellite Biomass emporte un radar à synthèse d'ouverture (SAR) en bande P (435 MHz, c'est à dire à 69 cm de longueur d'onde). A l'intérieur du lanceur Véga, la configuration du satellite est contrainte par le logement du très grand réflecteur déployable servant d'antenne.

Cette grande antenne doit être plié pour le lancement et déployée en orbite pour former une ouverture stable tout au long de la vie de la mission. Les industriels ont étudiés différents types d'antennes et imaginés des concepts de pliage variés, ils ont choisi un concept basé sur un réflecteur.

Biomass_satellite_B.jpg

Biomass Satellite Concept B (Réflecteur Northrop Grumman) © ESA

Les concept A et B sont basés sur un système d'antennes composé d'un bras et d'un réflecteur déployable (LDR), l'ouverture prévue est de l'ordre de 12 m. Pour les deux concepts, la direction de visée de la LDR est orienté de telle sorte que le SAR puisse acquérir des images sur la droite de la trace du satellite.

biomass_satellite_A.png

Biomass Satellite Concept A (Réflecteur Harris) © ESA


La Charge Utile

La charge utile de Biomass est constituée par un radar à synthèse d'ouverture en bande P (-435 MHz), longueur d'onde de ~69 cm). Seule une bande très étroite de fréquence (6 MHz) est disponible et donc exploitée. La bande P a été choisie parce qu'elle permet de réaliser une évaluation relativement précise de la biomasse forestière. Les concepteurs de la mission ont profité de la libération d'une bande relativement étroite (-438 MHz (A) décidée dans le cadre de la Conférence mondiale des Radio-télécommunications de 2003 pour répondre notamment aux besoins d'observation de la Terre. Le radar utilise un réflecteur de grande dimension (12 de diamètre) qui est déployé en orbite. La technologie associée est bien maitrisée par deux constructeurs américains car elle notamment déjà utilisée pour des satellites de télécommunications destinés à des mobiles. Le stockage de cette antenne sous la coiffe relativement étroite du lanceur Vega reste néanmoins une des difficultés du projet. Le signal est émis par une antenne de relativement petite taille puis réfléchie par le réflecteur qui reçoit le signal en retour. L'ensemble de l'instrument a une masse d'environ 200 kg. Plusieurs configurations restent à l'étude.

Lanceur

Véga est le lanceur de base choisi, il offre :

  • des marges de faible volume par rapport à l'enveloppe dynamique,
  • concernant la masse, une marge supérieure pour les concepts basés sur "Northrop Grumman" par rapport au réflecteur "Harris".

Antares (États-Unis) et PSLV (Inde) sont les lanceurs sélectionnés en back-up, ils offrent une marge suffisante concernant la masse et le volume pour les concepts A et B.

Publié dans : 
A propos de :